dimanche 8 octobre 2017

Semaine du 8 au 14 octobre 1917



- Comme les précédentes, la semaine est marquée par de nombreux coups de main très ponctuels, souvent précédés d’une forte préparation d’artillerie, et qui en général débouchent sur la découverte de tranchées abandonnées préventivement, avec donc des résultats très faibles.

- Pour les Français, compte tenu du retard pris dans la préparation de l’offensive de la Malmaison, il s’agit aussi de maintenir les troupes allemandes dans un état « d’éveil » permanent face à la menace d’une attaque générale, afin qu’elles n’envoient pas de renforts vers le front des Flandres où combattent les Britanniques. Ceux-ci se montrent en effet de plus en plus mécontents par le report permanent de l’initiative française depuis plusieurs semaines ...
- Ce sont donc bien avant tout les canons qui jouent un rôle essentiel pour permettre ou empêcher ces actions, de part et d’autre. C’est ainsi que l’on dresse le bilan des deux journées (6-7 octobre) marquée par une importante action d’artillerie françaises cherchant à la fois à neutraliser les pièces ennemies et à détruire les organisations défensives des premières lignes : elles montrent que les Allemands n’ont aucune intention de se replier dans cette zone, et qu’ils sont particulièrement bien défendus.

- Situation toujours très calme entre Aisne et Reims

- Bilan humain hebdomadaire à la VIe Armée : 102 morts, 396 blessés et 31 disparus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire