jeudi 2 novembre 2017

Vendredi 2 novembre 1917 - Repli allemand

- Pendant la nuit, l’artillerie allemande se déchaîne sur tout le secteur, notamment sur les premières lignes : il s’agit en fait de permettre le repli des fantassins au nord de l’Ailette, repli préparé depuis plusieurs jours et qui commence dans la nuit puis la matinée.
- Au petit jour, les patrouilles françaises peuvent donc découvrir des tranchées inoccupées autour de Cerny ou du Poteau d’Ailles, parcourir sans risques la fameuse tranchée de Franconie.
- Au cours de la matinée, le mouvement allemand se poursuit, favorisé par un brouillard assez épais : les tranchées au nord de la Caverne du Dragon sont notamment abandonnées, les versants nord près de Cerny ou Ailles également ; pratiquement aucun coup de feu n’est échangé.
- Dans l’après-midi, les Français occupent tout le bassin d’alimentation du canal près de Monampteuil et envoient même des patrouilles sur l’Ailette en direction de Crandelain mais sont reçues par des mitrailleuses bien installées : les Allemands n’ont pas encore déserté tous les versants nord.
- En fin de journée, le mouvement touche aussi les plateaux au nord de Craonne et Craonnelle, entièrement occupés par les Français.

- En revanche, plus à l’est, pour accompagner ce mouvement, les Allemands se montrent plus agressifs et font même mine de tenter des offensives en direction de Chevreux, de la Miette ou de Berry-au-Bac.

- VIe Armée : 17 morts et 88 blessés


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire